Skip to main content

Clown de théâtre

Avec le clown, les masques de comédie de l’adulte perdent tout leur sérieux et laissent la place à toutes sortes d’actions imprévues et authentiques.
On renoue alors avec celui que nous étions au tout début, libre du regard des autres.

Prochains stages

19 au 23 février 2024

Horaires et lieu

Paris 11 (Métro Saint-Ambroise) – 10H30-13H30 et 14H30 -17H30

Stages tout public

clowns expérimentés ou débutants

Bienveillance, douceur

98%

Qualité des retours

98%

Plaisir et jubilation

95%

Enrichir son jeu de comédien

88%

Se connaître à travers le jeu

83%

Sortir de sa zone de confort

75%
Romain Yvos

Pour un clown qui enrichit aussi bien la personne que le comédien !

Plus de 180 stages et une trentaine d’ateliers à l’année en 15 ans d’activité. Plus de 1800 artistes ou particuliers qui nous ont fait confiance.

Nous appeler : 07 83 34 35 03

Parcours :
    • Formations clown : Expérimentation de différentes méthodes et pédagogies, toutes plus ou moins liées aux techniques de travail de Mario Gonzales (formateur et metteur-en-scène) ou de Jacques Lecoq (fondateur du laboratoire d’étude du Mouvement).
    • Théâtre : Marc Adjadj, Rod Goodal, Mas Sogen, etc.
    • Jeu d’acteur : formation complète avec Giles Foreman, méthode Drama center de Londres.
    • Coaching : Cursus supervisé par David Cunningham et Alain Roth.
    • Scène : Solos de clown et spectacles avec Ludor Citrik
Acompte 70€

Stage 2 jours

Découvrir les facettes primordiales de son clown

150€

PROCHAINES DATES : 9 au 10 décembre 2023

Acompte 150€

Stage de 5 jours

Prendre le temps de découvrir son clown en profondeur

350€

PROCHAINES DATES : 19 au 23 février 2024

Les grandes lignes de l'impro clown

Le clown de théâtre ?

Le clown de théâtre est une technique née dans les années 60 qui permet de mettre en valeur des traits cachés de notre personnalité pour en faire une matière de jeu. Par exemple, si l’on a une tendance naturelle à l’autosatisfaction, à l’emportement, à l’intransigeance ou encore à l’émotivité, on devient capable de jouer et d’amplifier ces tendances jusqu’à atteindre leur aspect universel, et cela, tout en goûtant au plaisir libérateur d’assumer la réalité de leur existence.

Le public est alors touché par l’authenticité du comédien et la tonalité excentrique de l’improvisation. Il suffit de mettre un nez rouge, plus petit masque au monde, pour enfin se voir tel que les autres nous voient et ressentir le plaisir d’être en harmonie avec les différentes facettes de notre personnalité.

Découvrir sa grande famille intérieure

Dans nos stages et ateliers, nous reprenons ce concept né dans les écoles de théâtre, il y a plus de soixante ans. Nous apprenons à créer un regard extérieur sur nous-mêmes afin de découvrir, d’accepter et de redonner force à ces différentes facettes de notre intériorité. Au cours du travail d’improvisation, ces facettes sont, petit à petit, associées à leurs opposés, inévitablement présents en nous, pour former sur scène un caractère complexe et original.

Ce qu’il y a d’étonnant dans ce travail, c’est que, plus nous acceptons de jouer avec nos différentes personnalités, plus le public est touché par notre capacité à les assumer avec plaisir et légèreté alors qu’en général elles s’expriment avec sérieux et sans recul, dans notre quotidien.
Le public a alors le sentiment de voir UN CLOWN, inimitable et inclassable.

Objectifs et techniques

Nous utilisons des outils qui vont permettre aux parties les plus discrètes de notre personnalité, de venir à la rencontre du public tout simplement parce qu’elle prennent au sérieux la situation donnée. Une fois présente, nous allons mettre en place un regard extérieur afin de comprendre que ce qui s’exprime n’est pas nous mais une partie de nous et cela, dans le but d’en jouer. Plus nous parvenons à accueillir de parties, plus le public a le sentiment de voir un clown sur scène. Les montées d’états (souvent au-delà des limites du théâtre) et l’aspect variés et très opposés des facettes qui s’expriment sur scène créent un caractère excentrique qui ne laisse pas le public indifférent.

Les outils sont très variés et souvent basés sur un système d’oppositions. Il y a d’abord les exercices qui permettent d’entrer sur scène en ayant une concentration différente de celle de tous les jours et qui déstabilisent le déroulement habituel de nos pensées. Ensuite, il y a les exercices qui créent la distance par rapport aux émotions vécues. Enfin, nous avons ceux basés sur notre capacité à prendre au sérieux une situation donnée. Il est indispensable que certaines parties de notre « grande famille intérieure » prennent la situation au sérieux si l’on souhaite éviter la caricature et le « faire semblant ».
Le travail se fait essentiellement en impro dirigée, les premiers jours en solo puis en duo. On alterne passages sur scène et prises de notes.

Homme déchirant sa chemise et dévoilant son potentiel !